Si devenir archer fait partie de vos projets, sachez que cette discipline un peu particulière nécessite un outillage spécifique. En effet, l’équipement doit être adapté à votre niveau. Débutant, amateur, expérimenté ou compétiteur, il en existe différentes sortes en fonction de la demande. Pour bien choisir, il y a certains critères à privilégier.

Le tir à l’arc et équipement

Le tir à l’arc est un sport ancien qui a débuté par l’utilisation d’un arc traditionnel et qui au fil du temps s’est amélioré au niveau des équipements. Actuellement étant une discipline incluse dans les jeux olympiques, il consiste à viser une cible pouvant aller jusqu’à plus de 90 m de distance. Il requiert une forte compétence en maniement avec beaucoup de force, de précision et de constance. C’est un sport qui nécessite beaucoup de concentration et de passion, mais qui peut être pratiqué par toute personne intéressée.

 L’arc est une arme dangereuse, dans ce cas, il ne peut être commercialisé n’importe où. Il existe des boutiques spécialisées pour sa vente tel le surplus militaire : c’est dans cet endroit que l’on vend des armes de tout genre, tout ce qui est tranchant avec toute une gamme en coutellerie et tout ce qui concerne l’armurerie, avec toutes sortes d’équipements comme les gilets tactiques, les gants d’intervention, etc. Vous pouvez également y trouver tous les équipements nécessaires pour des activités en plein air. Bien entendu, l’arc répondrait présent dans toute cette artillerie d’origine militaire neuve ou d’occasion.  

Un outillage selon le niveau

Le tir à l’arc est sans conteste une discipline un peu particulière car en fait, il n’y a pas d’arc standard. En effet, les équipements utilisés doivent correspondre au niveau de compétence du tireur et de la discipline où il désire exceller. L’utilisation nécessite de l’expérience : au fur et à mesure que l’archer s’exerce, il doit être capable de bien régler et de bien ajuster son arc. La patience et la passion du pratiquant sont mises à de rudes épreuves, car avant de devenir un professionnel et pourvoir maîtriser tout type d’arc, il faut des années et des années d’apprentissage.

En général, on distingue deux types d’arc : le classique et celui à poulies.

Le premier est celui utilisé dans les grandes compétitions du monde. Sa forme générale est tirée de l’arc traditionnel : deux branches courbées reliées par une corde que l’on tire avec les doigts (ce qui fait que toute l’énergie est concentrée dans la flèche). Il y a également le viseur fixé sur la poignée de l’arc, le clicker sur lequel l’archer contrôle l’allonge, et enfin le stabilisateur qui absorbe les vibrations lors du tir.

 Le second par contre est muni d’un système de poulies qui vise à démultiplier la puissance de tir de plus de 75 %. Le fonctionnement et la configuration sont nettement plus complexes que le premier. Des câbles sont rattachés aux poulies ainsi qu’une corde, séparées par un écarteur pour éviter la friction entre elles.

Les critères de choix d’un bon arc

Comme il a été précédemment cité, le choix de l’arc dépend d’abord de votre niveau c’est-à-dire qu’il n’est pas le même pour un débutant, un amateur, un expérimenté ou un compétiteur. Quoi qu’il en soit voici trois critères importants qu’importe le niveau.

 L’allonge : cette valeur est définie par la distance entre votre main lorsque vous tenez la corde et le repose flèche en position du tir. Il est important de définir cette distance car elle est différente selon l’âge et la taille.

 La puissance : le tir à l’arc est un sport de puissance. En effet, c’est ce paramètre qui défini la compétence ou non de l’archer. Il faut donc choisir un arc puissant qui est vérifiable sur les branches par leur flexibilité, résistance, et aussi la marque. Il est vivement déconseillé d’acheter un arc plus puissant parce que vous vous sentez particulièrement plus fort que jamais, car cela peut entraver le confort au moment du tir.

 La taille : bien entendu, la taille de l’arc doit correspondre à celle de l’archer. Elle doit être définie selon l’allonge et donc selon l’âge pour obtenir de bons résultats. La meilleure attitude à adopter avant tout achat est de l’essayer, car de cette manière, vous pourriez avoir un aperçu de votre aisance  lors de la manipulation. En passant, vous pourriez constater s’il y a des défauts de fabrication.

Le choix des autres équipements essentiels

 La flèche : pour choisir la bonne flèche, il faut tenir compte de l’allonge qui déterminera sa longueur. Il faut ensuite miser sur sa puissance, le matériau, l’encoche, les plumes et la pointe. Ces différents critères détermineront sa souplesse, sa rapidité et sa force de précision.

Les autres équipements : si les airsofteurs ont besoin de filets de camouflage pour bien pratiquer l’airsoft, faire du tir à l’arc nécessite également des équipements adéquats comme les carquois, les palettes, les décocheurs, les protèges bras… Pour la sécurité de l’archer, ces équipements sont disponibles auprès des vendeurs agréés. Les intéressés seront conseillés en fonction de leur besoin.