Comme c’est le cas pour la chasse à l’arc, la chasse à l’arbalète est une discipline exigeant de la précision et une bonne faculté d’orientation puisque la chasse se déroule dans de vastes paysages naturels. Un arbalétrier qui souhaite chasser avec son arme de jet doit également faire preuve de patience et de persévérance pour traquer sa proie. Voici quelques conseils pour pratiquer la chasse à l’arbalète.

Bien entretenir une arbalète

Pour réussir l’entretien d’une arbalète, il est important de se référer au manuel du fabricant. L’arbalétrier professionnel ne doit pas oublier de contrôler régulièrement la corde de l’arc, remettre en place la tranche-fil afin de protéger la corde qui est retenue par la noix. En effectuant régulièrement l’entretien de l’arme de jet, cette pratique contribue aux performances globales du sportif.

Un bon entretien favorise également la précision au tir, l’efficacité de l’arbalète ainsi que sa durée de vie. Les possesseurs d’arbalète doivent également songer à remplacer la corde puisqu’au fil du temps, cet élément indispensable à l’arc finit par s’allonger et provoquer une baisse des performances. Une arbalète possédant une vieille corde risque de réduire la vitesse de la flèche au moment de la décoche. Cette réduction de la puissance raccourcit également la portée du tir.

Prendre soin de l’arbalète en évitant les agressions extérieures

L’avantage avec les arbalètes est que ces armes sont fabriquées avec des matériaux synthétiques. Ainsi, lors de la chasse à l’arbalète dans un environnement extérieur, le dispositif de chasse ne craint pas les effets directs des intempéries. Les équipements pour la chasse à l’arbalète exigent un minimum d’entretien, l’arme de jet ne craint ni la chaleur du désert ni le froid de l’hiver.

Malgré cela, il est plus prudent de ne pas laisser l’arbalète longtemps au soleil. Le fait est que la chaleur du soleil risque d’assécher et user prématurément la corde de l’arc. Il suffit de pratiquer la chasse à l’arbalète dans des conditions climatiques normales pour que l’équipement résiste plus longtemps.

Quelques conseils pour bien pratiquer la chasse à l’arbalète

Songer à toujours détendre l’arbalète après une journée de chasse. Pour y parvenir, on peut se servir d’un équipement appelé bandoir ou tirer une flèche d’entraînement sur une cible. Pour éviter la rupture de la corde et celle de l’arc, il est impératif de ne pas détendre l’arc manuellement en tirant sur la corde à sec sans la flèche.

Un arbalétrier professionnel doit tendre son arme correctement. La plupart du temps, l’imprécision de l’arme est due à un arc mal équilibré. Ce défaut technique est souvent causé sur des arbalètes modernes dont l’armement se fait manuellement. Concernant le choix des flèches, il est préférable de se référer au modèle recommandé par le fabricant.